Current View: Bolton World Catalog
Change View
Cite this page

Citing AntWeb

X

To cite this page, please use the following:

· For print:      Citation: AntWeb. Version 8.46. California Academy of Science, online at https://www.antweb.org. Accessed .

· For web:


Genus: Parasyscia   Emery, 1882 

Classification:

Taxonomic History (provided by Barry Bolton, 2020)

Extant: 51 valid species

Parasyscia Emery, 1882a: 235. Type-species: Parasyscia piochardi, by monotypy. AntCat AntWiki HOL

Taxonomic history

Parasyscia as junior synonym of Cerapachys: Kempf, 1972b PDF: 76; Brown, 1975 PDF: 18; all subsequent authors.
Revived status as genus: Borowiec, 2016 10.3897/zookeys.608.9427 PDF: 198.
Genus Parasyscia references:
Borowiec, 2016 10.3897/zookeys.608.9427 PDF: 198 (worker, male diagnosis); Cantone, 2017 PDF: 139 (brief male diagnosis); Sharaf et al., 2018 10.4001/003.026.0215 PDF: 216 (Arabian species key)
// Distribution

Distribution:

  Geographic regions (According to curated Geolocale/Taxon lists):
    Africa: Angola, Botswana, Cameroon, Comoros, Democratic Republic of Congo, Gabon, Ghana, Guinea, Ivory Coast, Kenya, Madagascar, Malawi, Mozambique, Nigeria, South Africa, South Sudan, Sudan, Tanzania, Zambia, Zimbabwe
    Asia: Borneo, China, India, Indonesia, Japan, Lebanon, Malaysia, Philippines, Saudi Arabia, Sri Lanka, Syria, Taiwan, Thailand, Vietnam
    Oceania: Fiji, Papua New Guinea, Solomon Islands
  Biogeographic regions (According to curated Bioregion/Taxon lists):
    Afrotropical, Australasia, Indomalaya, Malagasy, Oceania, Palearctic
  Native biogeographic regions (according to species list records):
    Afrotropical, Australasia, Indomalaya, Malagasy, Oceania, Palearctic

Taxonomic Treatment (provided by Plazi)

Treatment Citation: Forel, A., 1891, Histoire naturelle des Hymenopteres. Deuxieme partie: Les Formicides., Histoire Physique, Naturelle et Politique de Madagascar., Paris: L'Imprimerie Nationale, pp. 1-231

Genre PARASYSCIAHNS.

ParasysciaHNS, Emery, Species des Formicides d'Europe d'André (1881-1882), p. 235.

[[worker]]. Tête allongée, ayant les côtés légèrement arqués, tronquée anté- rieurement, échancrée en arrière avec les angles postérieurs aigus et fortement saillants. Arêtes frontales courtes et très élevées, rapprochées entre elles, comprenant un prolongement de l'épistome; celui-ci est transversal et presque perpendiculaire. En dehors des arêtes frontales se trouve la fossette antennaire, très large et profonde, entourée d'un rebord tranchant constitué par l'arête frontale; le bord postérieur de l'épi- stome est une carène saillante de la joue. Mandibules triangulaires, convexes en dessus, creusées en dessous, à bord tranchant, sans aucune dent. Yeux petits, situés un peu avant le milieu dés côtés de la tête, composes d'un petit nombre de facettes (huit à dix). Antennes de onze articles; scape très épais, en massue; deuxième article du funicule, le plus petit de tous, les suivants grossissant graduellement jusqu'au pénultième, le dernier très grand, allongé, aussi long que les cinq précédents pris ensemble. Thorax convexe sur le dos, offrant à peine une trace insensible de suture entre le mésonotum et le métanotum; le contour de la face déclive est nettement accusé; celle-ci est plane, bornée en bas par deux lames mélasternales verticales, saillantes, qui protègent l'insertion du pédicule. Ce dernier ( écaille) à peu près aussi large que le thorax, presque carré, aminci en une tige courte et étroite à son insertion sur le thorax, muni d'une forte dent ou d'un appendice en dessous, articulé en arrière au milieu de la face antérieure du premier segment abdominal. Celui-ci est un peu plus large que le pédicule, légèrement creusé sur sa face anterieure. Dans son extrémité postérieure s'emboîte la partie articulaire du second segment, fortement bombée et rayée de stries transversales ( peut-être un organe de stridulation); ce second segment, bien plus large et plus long que le premier, recouvre la majeure partie de l'abdomen. Eperons des pattes pectines; ceux de la première paire atteignent à peine la moitié du métatarse. Crochets simples.

[[queen]]. Très semblable à l'ouvrière. Thorax étroit. Mésonotum et scutellum peu développés. Ailes avec une seule cellule cubitale, une cellule discoïdale et une cellule radiale très ouverte. La tache marginale est courte, large (presque ovale). Les ailes sont courtes, loin d'atteindre l'extrémité de l'abdomen.



See something amiss? Send us an email.