Current View: All Antweb
Change View
Cite this page

Citing AntWeb

X

To cite this page, please use the following:

· For print: . Accessed

· For web:


Species: Pheidole veteratrix   Forel, 1891 

Classification:
Download Data

See Also:

Pheidole veteratrix angustinoda

Taxonomic History (provided by Barry Bolton, 2019)

Extant: 1 valid subspecies

Pheidole veteratrix Forel, 1891c PDF: 225 (s.w.) MADAGASCAR. Malagasy. Primary type information: Madagascar, Antananarivo, Forêt d'Andrangoloaka, coll. Sikora; CASENT0101594; MHNG. AntCat AntWiki

Taxonomic history

Current subspecies: nominal plus Pheidole veteratrix angustinoda.

Distribution:

  Geographic regions (According to curated Geolocale/Taxon lists):
    Africa: Madagascar
  Biogeographic regions (According to curated Bioregion/Taxon lists):
    Malagasy

Taxonomic Treatment (provided by Plazi)

Treatment Citation: Forel, A., 1891, Histoire naturelle des Hymenopteres. Deuxieme partie: Les Formicides., Histoire Physique, Naturelle et Politique de Madagascar., Paris: L'Imprimerie Nationale, pp. 1-231

PHEIDOLE VETERATRIXHNS, nov. spec.

[[soldier]]. Longueur 4,3 mill. Presque impossible à distinguer d'une façon péremptoire de la Ph. O'SwaldiHNS. La tète est à peine rétrécie devant, l'occiput assez largement et médiocrement échancré. L'épistome a des stries longitudinales, y compris son élévation médiane. La tête est encore plus densément et aussi grossièrement ridée et réticulée que chez la Ph. O'SwaldiHNS, mais l'intervalle des mailles est luisant ou subopaque, un peu raboteux (et non pas finement réticulé-ponctué). Le thorax est plus court, le pronotum plus élevé et le bourrelet transversal du mésonotum à peine marqué. La face basale du métanotum est plus courte, un peu plus courte que la face déclive. Les épines du métanotum sont plus courtes. Le pétiole du premier article du pédicule est plus court, son n œ ud plus élevé. Le second article est plus large que long, fortement étiré en cône, mais sans dent distincte de côté. Thorax et pédicule réti- culés et ridés; abdomen lisse et luisant, sans élévations de la chitine. Enfin la pilosité est moins abondante et moins longue que chez la Ph. O'SwaldiHNS. surtout sur l'abdomen, les scapes et les pattes où elle est en outre plus ou inoins oblique. Mais toutes ces différences ne sont pas très apparentes, et il faut de l'attention pour les observer.

D'un brun rougeâtre; pattes et funicules plus clairs.

[[worker]]. Longueur 9,7 mill. Tête sans trace de rétrécissement colliforme à l'occiput, mais fort arrondie derrière, encore plus que chez la Ph. SikoraiHNS, sans angles postérieurs. Elle est un peu plus large devant que derrière et les yeux sont situés au tiers antérieur. La tête est plus allongee que chez la Ph. megacephalaHNS qui a des angles postérieurs arrondis, mais marqués; elle est bien plus longue que large. Epistome avec une élévation médiane postérieure, un peu moins forte que chez la Ph. O'SwaldiHNS (la Ph. megacephalaHNS non a pas).

Un sillon transversal effacé sur le mésonotum. Le métanotum descend en escalier vers l'échancrure méso-métanotale qui est profonde; il est conformé comme chez la Ph. O'SwaldiHNS, mais la face déclive est aussi longue que la face basale (beaucoup plus courte chez la Ph. O'SwaldiHNS), et les épines sont plus petites. Le pédicule est plus grêle et plus allongé que chez la Ph. megacephalaHNS, plus robuste que chez la Ph. O'SwaldiHNS.

Epistome, mandibules, pédicule et abdomen lisses et luisants. Tête cl thorax finement et densément réticulés et subopaques; quelques places lisses et luisantes sur le pronotum et sur la tête. En outre, la tête a des rides longitudinales grossières et irrégulières; quelques rides transversales sur le haut du pronotum.

Pilosité et couleur du soldat.

Forêt d'Andrangoloakâ (M. Sikora).

J'ai pris d'abord cette espèce pour la Ph. O'SwaldiHNS, mais la forme de la tête de l'ouvrière m'a montré mon erreur. Un examen attentif fait soupçonner un cas d'hybridité entre la Ph. O'SwaldiHNS et la Ph. megacephalaHNS, tellement les caractères sont intermédiaires. Cependant la sculpture ,surtout chez la [[worker]] et sur la tête du w, est plutôt plus forte que chez les deux espèces mentionnées.

La [[worker]] et le [[soldier]] de la Ph. veteratrix n'ont aucune trace de dent ni de tubercule sous le deuxième article du pédicule, pas plus que les Ph. O'SwaldiHNS, et Sikor œ, ce qui les distingue encore de la Ph. megacephalaHNS.

C'est à contre-c œ ur, et sous bénéfice d'inventaire, que j'institue provisoirement cette espèce nouvelle qui me paraît douteuse.

Specimen Habitat Summary

Found most commonly in these habitats: 41 times found in montane rainforest, 4 times found in rainforest, 2 times found in gallery montane forest, 1 times found in disturbed gallery montane forest, 1 times found in montane forest, 1 times found in littoral forest.

Found most commonly in these microhabitats: 18 times sifted litter (leaf mold, rotten wood), 12 times ex rotten log, 2 times canopy moss and leaf litter, 2 times under stone, 1 times under moss, above ground, 2 times ex rotten tree stump, 1 times ex Melastomataceae, 1 times ex leaf litter, 1 times ex dead branch above ground.

Collected most commonly using these methods: 10 times MW 50 sample transect, 5m, 3 times MW 25 sample transect, 5m, 4 times pitfall trap, PF 50 traps, 11 cm dbh with water, soap, formalin, nonlinear placement, 2 times Beat 25 sample transect, 10m, beating low vegetation, 1 times MW, 25 sifted litter, 1 times pitfall trap, PF 25 cup sample transect, 5m, 1 times 10 MaxiWinks, 1 times 9 Maxi winklers, 1 times pitfall trap, PF 50 tube sample transect, 5m, 1 times beating low vegetation, 1 times GC, ...

Elevations: collected from 10 - 1860 meters, 1244 meters average

Type specimens: syntype of Pheidole veteratrix: casent0101594, casent0101630



See something amiss? Send us an email.