Current View: All Antweb
Change View
Cite this page

Citing AntWeb

X

To cite this page, please use the following:

· For print: . Accessed

· For web:


Species: Camponotus odiosus   Forel, 1886 

Classification:
Download Data

Taxonomic History (provided by Barry Bolton, 2019)

Camponotus rubripes r. odiosus Forel, 1886h PDF: 154 (s.w.) INDONESIA (Sumatra). Indomalaya. AntCat AntWiki HOL

Taxonomic history

Distribution:

  Geographic regions (According to curated Geolocale/Taxon lists):
    Asia: Indonesia
  Biogeographic regions (According to curated Bioregion/Taxon lists):
    Indomalaya

Taxonomic Treatment (provided by Plazi)

Treatment Citation: Forel, A., 1886, Études myrmécologiques en 1886., Annales de la Societe Entomologique de Belgique 30, pp. 131-215

r. C. odiosusHNS n. st.

— [[ worker ]] major et media. Long. 9 a 11,5 mill. Forme des C. AutraniHNS et sylvaticusHNS, mais la tete est plus courte, relativement plus large, le thorax relativement plus etroit et un peu plus court. Tete de la [[ worker ]] maxima longue au milieu de 3,9 mill, (sans les mandibules) et large de 3,3 mill., tres elargie et tres excavee derriere, a cotes un peu moins convexes que chez les C. Autrani et sylvaticusHNS. Mandibules relativement petites, a bord externe peu courbe et a bord terminal court, luisantes et avec de grosses stries eparses sur leur moitie peripherique, presque mates, densement et finement reticulees-ridees a leur base, a gros points epars sur leur moitie basale. Epistome avec un lobe anterieur assez court (bien plus long que celui du C. Autrani) a cotes droits et a bord anterieur faiblement echancre au milieu. L'epistome est assez faiblement carene au milieu. De l'extremite posterieure de la carene part un sillon qui occupe plus du quart posterieur de l'epistome et qui atteint l'aire frontale. Aire frontale lisse et luisante, non ponctuee. Toute la tete (sauf l'aire frontale) finement et densement reticuleeponctuee et presque entierement mate (un peu luisante dessous, derriere et au bord auterieur). Une ponctuation piligere plus grossiere et tres effacee est superposee a cette sculpture.

Le sommet de la voute du thorax est bien marque au milieu du mesonotum. Le metanotum est tres faiblement voute; on distingue a peine sa face basale de sa face declive et c'est cette derniere qui est la plus longue. La sculpture est comme celle de la tete, mais un peu moins mate, et elle devient transversalement ridee sur le pronotum. L´ecaille est fort epaisse, acuminee, un peu plus voutee devant que derriere.

L'abdomen est densement reticule-ride transversalement avec un faible eclat soyeux et une ponctuation eparse piligere superposee plus abondante et un peu moins effacee que celle du reste du corps. Ce sont surtout ceux des points d'ou partent les long poils dresses qui sont plus marques et entoures d'un rebord eleve.

Les scapes depassent faiblement le bord posterieur de la tete. Les pattes sont assez longues, les tibias etroits, arrondis, a peine aplatis et a peine faiblement canneles sur leur face anterieure.

La pubescence est jaunatre, un peu plus faible que celle du C. mitisHNS sur la tete et le thorax, mais bien plus abondante sur l'abdomen ou elle est aussi dense et plus longue que chez le C. herculeanusHNS i. sp. La pilosite dressee est grossiere, tres longue, d'un brun jaunatre, abondante sur l'abdomen, notable sur le devant de la tete, le pronotum, le mesonotum et les hanches, tres eparse ailleurs. Cependant sur les cotes de la tete elle est bien plus courte et assez repandue (rare sur les joues). Les scapes et les tibias n'ont qu'une pubescence couchee et deux ou trois poils raides vers leur extremite.

Entierement noir, avec les funicules (sauf la base brune du premier article), les articulations des pattes, l'extremite des tarses, et une etroite lisiere posterieure des segments abdominaux d'un roux brunatre. Les scapes et les pattes sont d'un noir brunatre ou d'un brun noiratre.

Sumatra, M. le Dr Klaesi (collection Autran).

J'ai prefere donner une description detaillee de cette fourmi a faire l'essai par trop hasarde de l'identifier a quelque espece indechiffrable de Smith. Je la rattache comme race au C. rubripesHNS pour montrer sa parente intime avec ce grand dedale auquel elle appartient sans contredit pour tout ce qui n'est pas indique dans la description.

Specimen Habitat Summary

Type specimens: syntype of Camponotus odiosus: casent0910288



See something amiss? Send us an email.